« Vestiaires », l’interview d’ Adda Abdelli et Fabrice Chanut. (2e partie)

Diffusée depuis le 18 novembre sur France 2 à décidé au vue de son succès cette saison de la programmer également à 20h45 à partir du 15 décembre.  Comme promis la semaine dernière voici l’interview d’Adda Abdelli et Fabrice Chanut, auteur-acteur, et auteur-réalisateur, créateurs de « Vestiaires ». 

19261984_itw1-1– Comment est née l’idée de la série « Vestiaires » ?

Adda Abdelli -Fabrice et moi nous nageons ensemble depuis 1998 au Club Handisport de Marseille. Lui avait fait des études de cinéma et moi je courais les théâtres, en faisant du stand-up. C’était les années 90, ce n’était pas évident d’être handicapé sur scène. C’était difficile. On s’est trouvé des points communs et on s’est dit qu’il fallait que l’on fasse quelque chose ensemble. On a mit dix ans à trouver . Et un mardi, en sortant du bureau, très fatigués, on entend les copains rires et s’envoyer des vannes dans les vestiaires. Tout est parti de là.

Fabrice Chanut – On n’arrêtait pas de se marrer et d’amuser le club. Au bout d’un certain temps, nous avons réalisé respectivement que Adda faisait du stand up et moi je finissais le montage d’un court métrage. On s’est alors dit alors pourquoi pas ne pas écrire et tourner quelque chose ensemble. Mais le Handisport est un univers tellement décalé qu’il nous a suffit de retranscrire la vie du club pour avoir les premiers épisodes de Vestiaires.

Vestiaires_portrait_w858– Est ce que dès l’écriture, la série était aussi libre dans son ton et son humour décapant ?

Fabrice Chanut – Oui ! Et c’est d’ailleurs ce ton qui a immédiatement plu à nos producteurs, Philippe Braunstein et Sophie Deloche. Tout le reste de l’aventure était justement de réussir à maintenir le ton de nos délires au tournage et au montage, chez vous, à High Fun (d’ailleurs, on a dû oublier des béquilles dans vos locaux) ! Bon, en même temps quand vous avez Adda (Abdelli), Luc (Rodriguez), Alexandre (Philip), Anaïs (Fabre) et Philippe (Sivy), sur le plateau, c’est compliqué de par rester dans l’humour décapant, la vanne et la bonne humeur !

Adda Abdelli – Nous avons encore du mal à imaginer ce qui se passe pour la série aujourd’hui. Partir d’un ton aussi cash et dur parfois ça paraît improbable mais on nous a laissé cette liberté dès le début. Nos producteurs et le diffuseur nous a laissé faire. Si on nous limitait ce serait autre chose. C’est ce que tout les retours nous disent, nous retranscrivons une réalité.

adda-abdelli– Comment expliquez vous le succès de la série qui ne se dément pas au fil des saisons ?

Adda Abdelli – Non seulement, nous avons signé la prochaine saison, mais après les quinze premiers jours de diffusions la série est un succès. Je pense qu’il y a deux ou trois raisons :
-Le ton est cash mais pas trash.  « Vestaires » est une série honnête dans le sens ou ses personnages se mettent à nus dans tous les sens du terme, ce sont des personnages avec des corps particuliers qui s’assument. Cette honnêteté crée une proximité.
-Le rire c’est un espace de fraternité, on est tous égaux dans le rire.
-Et à mon avis, les dernier élément, c’est l’effet de groupe. Comme me l’a dit un réalisateur « on a envie d’appartenir à ce groupe ». C’est l’effet club des cinq.

Fabrice Chanut – Le ton justement et l’univers abordé, le handisport. Et je pense aussi parce que nos personnages sont touchants. Ils ont beau être handi, ils abordent des sujets et traversent des galères qui sont ceux de tout à chacun, handi ou valide, homme ou femme…

crédit-François-Lefevre-470x312– Quelles sont les nouveautés de cette nouvelle saison ?

Adda Abdelli – On a essayé d’aborder des sujets que nous n’avions pas abordé jusqu’ici comme l’autisme ou la folie, on a aussi poussé la chansonnette et fait des chorégraphies. Une belle saison quoi.

Fabrice Chanut – Ensuite, nos guest nous ont fait l’honneur et le plaisir de revenir : Clémentine Célarié, Pascal Légitimus, Philippe Croizon mais ils ont amené avec eux Cécile Bois, notre nouvelle coach et Joseph Shovannec. L’autre nouveauté, c’est qu’à partir du 15 décembre, les épisodes passent de 13h50 à 20h45 ! C’est une énorme nouvelle pour nous ! « Un geste d’amour » comme dit Antoine Boilley, secrétaire Général de France 2. Et comme toujours avec Vestiaires, un geste d’amour en amène un autre : France 2 nous a commandé une saison 5 !
Je crois que c’est déjà Noël, non ? A l’année prochaine, l’équipe d’High Fun !

Diffusions :

« Vestiaires » tous les jours à 13h50

A partir du 15 décembre : 13h50 et 20h45

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *